Un étrange voyage

Mis à jour : 16 oct. 2019

Imaginez.


Etre instantanément propulsé.e de l'autre côté de la planète, quelque part en Asie.

Se trouver plongé.e sans ménagement dans une culture totalement différente de la vôtre.

Les comportements ne sont pas instinctifs. La politesse et la bienséance suivent des règles particulières et inconnues.

Les habitudes alimentaires, les choix vestimentaires reflètent des usages ou des situations inimaginables.


La décoration, l'architecture, l'usage des lumières, les goûts musicaux, … tout y est différent et attire l’œil ou l'oreille par leurs caractères surprenants voire excessifs.

Votre chance : être un.e touriste !

Tout en vous signale votre décalage.

Vous pourriez chercher à vous fondre dans la masse, ce serait toujours comme si une énorme pancarte « Touriste » se baladait au-dessus de votre tête.

Et c'est tant mieux pour vous !

De ce fait, on vous pardonnera votre tentative de bise ou de poignée de main pour dire bonjour.

On rigolera de cette extrême mal-habileté dans le maniement des baguettes qui vous fait encore renverser votre nourriture.

On arrêtera cette musique qui semble vous être si difficile à comprendre.

On vous aidera à vous relever des tatamis par égard à votre manque de souplesse.

On vous traduira les phrases courantes et les expressions imagées.

Et finalement vous passerez de formidables moments à partager sur vos modes de vies respectifs et à apprendre de la différence.

Vous aurez vécu un beau voyage.

Maintenant, imaginez un instant que lors de votre voyage instantané autour de la planète, vous ayez perdu tout signe distinctif du touriste. Vous êtes semblable à celles et ceux qui vous entourent. Votre physique, votre voix, votre tenue, tout concourt à vous donner l'aspect d'un.e parfait.e autochtone.

Mieux encore, vous lisez les écrits sans peine, parlez et comprenez les mots prononcés.

Pauvre de vous, qu'allez-vous devenir ?


On criera à l'agression quand vous vous approcherez bien trop prés de quelqu'un pour le saluer.

On fustigera votre manque d’attention et de concentration lors des moments passés à table.

On vous trouvera bien désagréable de vouloir baisser le son alors que passe cette chanson à la mode.

On vous soupçonnera de vouloir faire l'intéressant.e aux douleurs imaginaires chaque fois qu'il faudra se lever.

Vous réaliserez que comprendre les mots et en maîtriser les subtilités, sous-entendus et allusions sont deux choses bien différentes.

Et finalement vous passerez de terribles moments seul.e à craindre ces confrontations, à subir votre différence devenue invisible.

Vous aurez vécu un cauchemar.

Heureusement, me direz-vous, cela n'arrivera pas.

Aucun voyage ne peut vous plonger instantanément dans une culture incompréhensible, dans un décalage si brutal.

Et la pancarte « Touriste » s'installera toujours au dessus de votre tête, comme un phare visible de loin, dès que vous vous éloignerez trop de votre base.

Heureusement pour vous si cela ne vous arrive pas.

Mais c'est pourtant le quotidien de nombreuses personnes autour de vous.

Et comme il se doit, vous ne pouvez même pas l'imaginer tellement toutes et tous ont bien « l'air d'être comme les autres ».

L'autisme a parfois l'apparence de ces différences invisibles.

Si je peux me permettre une proposition, lorsqu'une personne autiste vient à vous, ne cherchez pas à voir l'invisible.

Soyez curieux de sa culture, de son monde, de ses sensibilités et partagez lui les vôtres.


Vous ferez de beaux voyages … instantanément.


133 vues0 commentaire