Surdoués,

hauts potentiels

HQI, Surdoué, Haut-potentiel, Zèbre, Hyper-sensible, …

Les appellations sont nombreuses pour tenter de nommer ce qui distingue ce fonctionnement atypique des autres.

C'est le test de QI qui, au début du XXème siècle, a le premier mis en exergue cette particularité qui concerne 2,5% de la population.

Depuis, de nombreux livres et essais sont venus compléter, modifier, amender, contredire, … cette vision. Et le moins que l'on puisse dire et que cela fait et fera encore couler beaucoup d'encre ...

De nos jours, le test de référence reste le WAIS 4 (2008) qui mesure les capacités de compréhension verbale, de raisonnement perceptif, la mémoire de travail et la vitesse de traitement.

La douance est une neuroatypie, un fonctionnement particulier du cerveau qui distingue un individu d'un autre.

Alors qu'est ce que cela fait ?

Cela génère souvent beaucoup d'incompréhensions de part et d'autres, et en particulier si le HQI n'a pas été diagnostiqué.

Comment comprendre que l'évidence ne saute pas aux yeux des autres ?

Comment tenir un discours précis lorsqu'il est si souvent déformé et mal compris ?

Comment accepter de voir se réaliser chaque jour des complications sur lesquelles vous aviez tenter d'alerter deux ans auparavant ?

La douance est un don (gifted en anglais) et comme tout don il peut être difficile à maîtriser et à accepter.

Découvrez ci-dessous mes propositions d'accompagnement pour la période du diagnostic, pour vivre pleinement sa vie de HQI et pour être aligné face au potentiel de choix.

 

ball-1580551_640.jpg

LES ACTIONS

 

Se faire diagnostiquer

La première question qui se pose est généralement celle de la légitimité à faire le test. Le HQI est bien souvent le premier a douter du fait qu'il puisse l'être. C'est le « syndrome de l'imposteur » qui s'exprime.

Pourtant la question vous interpelle, parfois suggérée par l'entourage, parfois issue de lectures ou de vidéos. La situation est inconfortable car l'élément redouté est le diagnostic négatif. Avoir eu toutes ces questions, toutes ces éventuelles réponses et découvrir qu'il n'en est rien. Le doute est l'ami de « l'imposteur » et le désaveu son fardeau.

Il n'y a qu'une seule façon d'avancer. Se confronter au test.

Et vous avancerez quel que soit le résultat, car contrairement à une idée reçue, le résultat n'est pas qu'un chiffre. C'est une analyse de vos capacités sur différents axes de mesure qui vous permet de mieux vous connaître avec vos points forts et les moins forts.

Que faire de ce diagnostic ?

Peut-être d'abord commencer par relire le déroulement de son existence, de ses choix à l'éclairage de ce diagnostic. Bien des situations vécues comme des situations inconfortables, des énigmes, peuvent y trouver un nouvel éclairage, une compréhension et un apaisant réconfort.

Et puis, il y a les choix à venir. Comment s'appuyer sur cette analyse pour profiter pleinement des opportunités qui se présentent ?

Ma proposition dans cette situation, en tant que coach professionnel et HQI, est de vous accompagner, sans frein et sans limite de compréhension, dans la découverte, l'acquisition et l'utilisation de ce nouveau paramètre de vie.

 

Vivre sa vie de HQI

Avez-vous eu le sentiment que le message que vous voulez transmettre n'est pas compris ou pas dans toute la précision que vous vouliez y mettre ?

Vous êtes vous déjà demandé en quoi votre communication pouvait s'améliorer pour enfin partager complémentent votre vision des choses ?

Vous vous êtes sans-doute confronté alors à une particularité de la vie du HQI. Vous avez transmis le message avec votre codage et sans décodeur.  

Les particularités du HQI ne facilitent pas toujours son inclusion sociale.

Ces mêmes caractéristiques peuvent aller jusqu'à vous conforter dans une vision d'imposteur au regard des autres.

 

Comment être vous-même lorsque vous propres caractéristiques de fonctionnement vous éloignent de la compréhension de votre entourage ?

Ce que je vous propose, par l'approche du coaching, c'est de cheminer dans la compréhension de votre nature et de la différence qu'elle contient.

C'est de vous permettre de trouver les clés pour vous poser dans votre environnement.

C'est vous permettre, ainsi qu'à votre entourage, de vivre en pleine conscience de vos différences respectives et de vous en enrichir mutuellement.

Cette approche peut être déclinée selon différents angles et degrés de profondeur selon le public visé (conjoint.e, famille, ami.e.s, collègues, patron.ne, ….).

 

Choisir, est-ce renoncer ?

Le monde qui nous entoure est façonné pour les neurotypiques, c'est à dire pour la majorité de la population.

La douance est une neuroatypie qui vous donne des caractéristiques différentes.

Une de celle-ci vous fait peut-être apparaître comme un "touche-à-tout".

 

Vous avez envie d'essayer plein de choses.

Vous vous retrouvez à sauter d'une activité à une autre aussi facilement que vous changez de sujet lors d'une conversation.

Vous ne pouvez réellement vous résoudre à abandonner l'une d'entre elles car chacune de ces activités vous apporte sa quantité de satisfaction.

Votre soif de nouveautés est vite aussi arborescente que peux l'être votre pensée.

Vous êtes alors confronté.e à ces deux dilemmes :

- Comment satisfaire encore et encore ce besoin de diversité sans fin ?

 

- Faut-il renoncer à une partie de ses envies et se concentrer sur le reste ?

 

Il faut parfois s'offrir le temps. Le temps de se connaître, le temps de se construire une vision personnelle, le temps d'édifier son chemin.

Je vous propose de vous accompagner, sur ce temps, pour trouver votre place, pour comprendre votre fonctionnement, pour ne pas avoir à abandonner votre nature et vous permettre de choisir en plein conscience votre – ou vos – chemin(s).